À Bobigny, Expercité rénove l’éclairage public d’un grand ensemble en restructuration

21.04.2021

À Bobigny, Expercité rénove l’éclairage public d’un grand ensemble en restructuration

Orchestré par la ville de Bobigny (93), le Projet de rénovation urbaine du Grand Quadrilatère prévoit notamment la métamorphose de la cité de l’Étoile, dont la construction initiale remonte aux années 1950. Un vaste chantier auquel nos collaborateurs ont pris part en procédant au renouvellement de l’éclairage public. 

Sur ce chantier, nos experts se sont coordonnés avec les équipes en charge de la VRD (voirie et réseaux divers). Ils réalisent des massifs en béton coulé (ou préfabriqués) juste après le passage de la VRD, afin de pouvoir implanter les colonnes lumineuses et les mâts des nouveaux candélabres. Les dispositifs installés sont tous équipés de leds. 

À l’issue des travaux, 53 ensembles d’éclairage seront répartis à travers la cité de l’Étoile : 28 colonnes de 5,4 mètres de haut seront installées dans le square (modèle Modullum de marque Comatelec) et 24 candélabres de 7 mètres de haut seront disposés le long des rues de la cité (chaque ensemble étant constitué d’un mât Flo et d’un luminaire Furyo de marque Comatelec). Ce matériel de dernière génération a été programmé en usine de façon à ce que la tension soit abaissée durant la nuit. Autrement dit, les luminaires fonctionnent à 100 % jusqu’à 22h00, à 75 % entre 22h00 et minuit et à 50 % de minuit à 05h00 du matin. Cette programmation, devenue habituelle sur les chantiers d’éclairage public, permet à la ville de réaliser des économies d’énergie conséquentes. 

Afin d’alimenter les nouveaux ensembles lumineux, nos électriciens vont devoir dérouler 1260 mètres linéaires de câbles au total. À l’issue de leur intervention, les équipes en charge de la VRD viendront achever leur mission en appliquant de l’enrobé sur les trottoirs équipés. 

Construite en 1956 à la suite de l’appel radiophonique de l’Abbé Pierre (Hiver 1954), la cité de l’Étoile attendait sa restructuration depuis la fin des années 1990. À l’initiative d’Emmaüs Habitat, en charge de la gestion locative des logements, l’opération de « démolition-reconstruction » est en cours et s’achèvera avant l’été. 

© Eiffage Énergie Systèmes