Au Sénégal, Dorsalys réalise une boucle 225 kV et construit de nouveaux postes électriques pour Senelec

17.05.2022

Au Sénégal, Dorsalys réalise une boucle 225 kV et construit de nouveaux postes électriques pour Senelec

En charge de la production, du transport et de la distribution de l’électricité au Sénégal, « la Société Nationale d’Électricité du Sénégal (Senelec) » a confié la réalisation d’une boucle 225 kV aux équipes Dorsalys. Ce projet de développement majeur du réseau électrique a pour objectif d’offrir aux habitants du Ferlo, région rurale semi-désertique, un accès universel à l’électricité. Démarré en janvier 2022, le chantier s’achèvera à l’été 2024. 

Outre la construction d’une boucle 225 kV de 270 km (avec fibre optique), le projet de la boucle du Ferlo pour le compte du client Senelec comprend l’extension du poste existant de Touba 1 et la réalisation des postes électriques 225 kV/30 kV de Ndioum-Matam 2 (80 MVA), Linguère (40 MVA) et Touba 2 (80 MVA).  

Ce projet majeur est un projet « clé en main » allant des études de conception en passant par le génie civil, la commande des équipements et le montage jusqu’à la mise en service complète des installations. 

Il s’inscrit dans le cadre d’un développement de la région de Linguère au Sénégal, qui pourra alors être pleinement reliée au réseau électrique sénégalais. 

« Linguère, la plus grande ville du Ferlo, présente un fort potentiel de développement agro-économique. Il en résulte une croissance régulière et soutenue de la demande en énergie électrique. Cette zone est actuellement isolée du réseau interconnecté de transport d’électricité, ce qui se traduit par des charges d’exploitation et des pertes techniques élevées », explique Grégory Defrance, directeur du projet de la boucle du Ferlo. 

L’arrivée du réseau interconnecté de transport à Linguère doit permettre de sécuriser et de densifier l’alimentation électrique, tout en garantissant la qualité de la desserte électrique. Par ailleurs, l’interconnexion du poste de Touba à la ligne OMVS¹ (depuis le poste Ndioum-Matam 2) permettra d’augmenter la capacité de transit vers Dakar. La création du nouveau poste Touba 2 servira aussi à sécuriser le réseau de la ville en cas d’indisponibilité de l’un des postes. 

Ce vaste chantier s’inscrit également dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE), dont l’ambition est d’offrir à l’ensemble du pays un accès universel à l’électricité. Le gouvernement sénégalais entend atteindre cet objectif ambitieux d’ici 2025. 

 

¹Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). 

© Eiffage Énergie Systèmes