Clemessy automatise l’unité de production de la nouvelle usine de gants en nitrile ManiKHeir

02.01.2023

Clemessy automatise l’unité de production de la nouvelle usine de gants en nitrile ManiKHeir

Le groupe Medicom, via sa filiale Kolmi-Hopen spécialisée dans la fabrication de dispositifs médicaux à usage unique, a entrepris la construction d’une usine de gants en nitrile baptisée ManiKHeir. Nos experts Clemessy participent à l’installation de la future unité de production. 

 

Implanté à Bessé-sur-Braye (72), le site de production de ManiKHeir s’étend sur 45 000 m². Il comporte quatre lignes de fabrication de 1,3 km, réparties sur plusieurs niveaux. Nos équipes, qui ont remporté le lot Électricité, Instrumentation, Automatisme (EIA) du marché, organisent l’alimentation électrique et l’automatisation des quatre lignes de production, la gestion du process de fabrication à partir des matières premières et la gestion des utilités pour les lignes de productions. 

« Notre mission comprend la réalisation des études, la mise en place de l’architecture des serveurs virtualisés, le développement du programme automate et les tests d’acceptation en usine (ou FAT). Nous devons également concevoir les armoires, les coffrets électriques et les îlots de distribution pneumatique en atelier, avant de les installer sur site. L’installation repose en partie sur le raccordement d’un réseau de fibre optique et comporte la mise en service des onduleurs, des batteries de condensateurs, des câbles de puissance, des instrumentations, des divers réseaux et cheminements, des baies informatiques, ainsi que l’éclairage des lignes de production. La gestion des arrêts d’urgence, la formation du personnel et l’assistance au démarrage font aussi partie du contrat », détaille Arnaud Bouhours, responsable d’activité. 

Lauréat d’un appel à projet du plan France Relance, ce projet de réindustrialisation et de relocalisation d’un savoir-faire stratégique pour la souveraineté nationale est soutenu financièrement par l’État et la région des pays de la Loire. Produits grâce à un procédé de « trempe » qui nécessite la fabrication de moules en céramique en forme de mains, 1 milliard de gants en nitrile sortiront de l’usine sarthoise chaque année grâce aux 4 premières lignes de production, ceci dès 2023.